FIN DE VIE

INSTAURATION D’UN « DROIT A LA SEDATION PROFONDE ET CONTINUE JUSQU’AU DECES », AMBIGU ET DANGEREUX

Loi du 2 février 2016

Pour tenir une promesse ambiguë,  après avoir tergiversé pendant 4 ans, le président François Hollande a imposé une loi floue, source de dérives :

  • d’une part, elle introduit une confusion entre euthanasie et soins palliatifs par l’instauration d’un droit à la « sédation profonde et continue jusqu’au décès », en refusant de préciser si l’intention de cette sédation est de provoquer ou non la mort ;
  • d’autre part, les directives anticipées devenues contraignantes risquent de conduire à des actes contraires à la déontologie médicale et à l’intérêt des patients.

Autres mesures :

Contournement d’interdiction de GPA par délivrance facilitée des certificats de nationalité
Fin de vie : Instauration d’un « droit à la sédation profonde et continue jusqu’au décès », ambigu et dangereux

Share This