FAMILLE

LEVEE DE L’INTERDICTION AUX – DE 18 ANS DES FILMS AVEC DES « SCENES DE SEXE NON SIMULEES »

Décret du 9 février 2017

Le « sexe non simulé » dans un film n’est plus synonyme d’interdiction aux mineurs. Sur demande de la ministre de la Culture, la réglementation justifie la diffusion des films en question au nom de la reconnaissance d’un nouveau critère, celui d’un « parti pris esthétique ou procédé narratif ».

%

C’EST LE POURCENTAGE DE MINEURS ÂGÉS DE 15 À 18 ANS QUI FRÉQUENTENT DES SITES PORNOGRAPHIQUES. 36% DES 10-14 ANS ET 22% DES MOINS DE 10 ANS.
Etude de Bitdefender, septembre 2016

Autres mesures :

Banalisation du don de gamètes, ouvert aux personnes sans enfant
IVG : 2eme extension du délit d’entrave
Invention d’un « Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes » (HCEfh)

Share This