FAMILLE

CONTRACEPTION DES MINEURES PRISE EN CHARGE A 100%

Loi du 17 décembre 2012 et décret du 29 juin 2016

Prévenir des grossesses précoces par une focalisation exclusive sur la contraception généralisée entraine un abandon des mineurs à eux-mêmes dans le domaine sensible de la sexualité.
Un risque : générer du harcèlement sexuel et des violences faites aux femmes, sans pour autant faire baisser le nombre d’IVG.

%

C’EST LE NOMBRE DE FEMMES QUI AVORTENT ET QUI UTILISAIENT UNE MÉTHODE DE CONTRACEPTION QUAND ELLES SE SONT RETROUVÉES ENCEINTES.
Source IGAS 2010

Autres mesures :

Abrogation circulaire rappelant aux gynécologues les sanctions pour PMA à l’étranger
Don d organes : des offensives pour le forcer
Changement de l’identité sexuelle à l’état civil

Share This