FIN DE VIE

NOMINATION D’UNE PERSONNALITE PRECONISANT « L’EUTHANASIE PALLIATIVE » AU CNSPFV*

Arrêté du ministère de la Santé daté du 7 avril 2016 et publié au Journal Officiel du 15 avril

* Centre national des soins palliatifs et de la fin de vie

En mettant à la tête du Centre national des soins palliatifs et de la fin de vie le Dr. Véronique Fournier, connue pour ses positions en faveur de l’euthanasie comme « le soin palliatif ultime », le gouvernement laisse entendre qu’il cautionne une interprétation euthanasique de la nouvelle loi fin de vie. Cela menace l’essence même des soins palliatifs.

« ON LEUR A TELLEMENT INCULQUÉ QU’ILS [LES MÉDECINS] NE DEVAIENT PAS AVOIR L’INTENTION DE MORT QU’ILS NE SAVENT PLUS ET NE VEULENT PLUS AGIR. IL FAUT LEVER CET INTERDIT DE L’AIDE À MOURIR. PARFOIS, LA POSITION ÉTHIQUE EST DE SAVOIR AGIR LA MORT. »
Véronique Fournier (Libération, Interview du 29.05.2015)

Autres mesures :

IVG - quotas : évaluation des établissements de santé selon des quotas d’IVG
Abandon de clause de conscience aux maires opposés au mariage homosexuel
Banalisation du don de gamètes, ouvert aux personnes sans enfant

Share This