FIN DE VIE

NOMINATION D’UNE PERSONNALITE PRECONISANT « L’EUTHANASIE PALLIATIVE » AU CNSPFV*

Arrêté du ministère de la Santé daté du 7 avril 2016 et publié au Journal Officiel du 15 avril

* Centre national des soins palliatifs et de la fin de vie

En mettant à la tête du Centre national des soins palliatifs et de la fin de vie le Dr. Véronique Fournier, connue pour ses positions en faveur de l’euthanasie comme « le soin palliatif ultime », le gouvernement laisse entendre qu’il cautionne une interprétation euthanasique de la nouvelle loi fin de vie. Cela menace l’essence même des soins palliatifs.

« ON LEUR A TELLEMENT INCULQUÉ QU’ILS [LES MÉDECINS] NE DEVAIENT PAS AVOIR L’INTENTION DE MORT QU’ILS NE SAVENT PLUS ET NE VEULENT PLUS AGIR. IL FAUT LEVER CET INTERDIT DE L’AIDE À MOURIR. PARFOIS, LA POSITION ÉTHIQUE EST DE SAVOIR AGIR LA MORT. »
Véronique Fournier (Libération, Interview du 29.05.2015)

Autres mesures :

Diminution des aides et prestations aux familles
Changement de l’identité sexuelle à l’état civil
Abandon de clause de conscience aux maires opposés au mariage homosexuel

Share This